marius-formation.com
marius-formation.com
marius-formation.com
marius-formation.com
marius-formation.com

 

 

1.-Moyens
L'administration fournit une mallette radio comprenant deux émetteurs-récepteurs, un écouteur type oreillette, un chargeur et un baudrier. Il est fait recours à la procédure du véhicule suiveur, avec liaison radio permanente entre le candidat et l'expert.
Les indications de direction sont données par l'expert au moyen de la liaison radio.
L'épreuve se déroule avec un seul candidat sur la motocyclette.
L'expert a la possibilité d'emmener simultanément plusieurs candidats pour augmenter la diversification des secteurs d'examen chaque fois que le nombre de candidats et le véhicule suiveur le permettent.
L'ordre de passage des candidats présentés par un même établissement d'enseignement de la conduite et de la sécurité routière relève du choix de l'enseignant ou du représentant de l'école de conduite.

2.-Evaluation du comportement en circulation
        a) Généralités :
L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories A1 et A2 a pour objet de contrôler les connaissances, les aptitudes et le comportement des candidats, nécessaires pour circuler en toute sécurité.

 

Cette épreuve consiste à évaluer chez tout candidat :

-le respect des dispositions du code de la route ;
-sa connaissance du véhicule et sa capacité à déceler les éventuels défauts techniques les plus importants ;
-sa maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule pour ne pas créer de situations dangereuses ;
-sa capacité à assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et à anticiper les dangers engendrés par la circulation et à agir de façon appropriée ;
-son degré d'autonomie dans la réalisation d'un trajet ;
-sa capacité à adopter un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers, en particulier les plus vulnérables.

 

Cette évaluation est réalisée par l'expert dans les conditions définies ci-après.
Le temps consacré au candidat, qui est de 40 minutes, comprend :

-l'accueil du candidat et la vérification de son identité ;
-la présentation de l'équipement par le candidat et son installation sur la motocyclette ;
-la présentation de l'épreuve par l'expert, en précisant aux candidats qu'ils devront en toute sécurité et avec les précautions requises :
-démontrer leur capacité à maîtriser en toute autonomie le véhicule aussi bien dans le trafic que lors de la réalisation de manœuvres ;
-démontrer leur capacité et leur autonomie à appliquer la réglementation routière.

 

L'expert devra construire son parcours en tenant compte des paramètres suivants :

-réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ ou autoroutier ;
-quitter un stationnement et s'insérer dans le flot de circulation ;
-suivre un itinéraire ou se rendre vers une destination préalablement établie, en se guidant de manière autonome, pendant une durée globale d'environ 10 minutes ;
-appliquer les règles du code de la route et les limitations de vitesse applicables aux élèves conducteurs ;
-adopter une allure adaptée dans les limites autorisées par la réglementation ;
-faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, notamment les plus vulnérables ;
-suivant les circonstances, ralentir, s'arrêter ou repartir sur indication de l'expert ;
-Un test de la vue est systématiquement réalisé durant l'épreuve, au moyen de la lecture des panneaux de direction à l'occasion du guidage. Toutefois, si l'expert estime que la lecture des panneaux n'a pas permis de vérifier avec certitude la bonne vision du candidat, la vérification se fera, à la demande de l'expert, par la lecture d'une plaque d'immatriculation située à environ 20 m du candidat. En sont dispensés les candidats qui ont satisfait à une visite médicale préalable en vue de l'obtention du permis de conduire ;
-une phase de conduite effective d'une durée de 35 minutes ;
-l'établissement du bilan des compétences.

 

        b) Parcours d'examen :
L'épreuve pratique se déroule sur des zones d'évaluation variées empruntant des parcours urbains, routiers et, si possible, autoroutiers ou assimilés.
L'expert s'attache, en fonction des possibilités du secteur d'examen, à placer le candidat dans le maximum de situations de conduite qu'un conducteur est susceptible de rencontrer en et hors agglomération. Il privilégie le passage successif d'une zone à l'autre et veille autant que possible à ménager une progressivité du niveau de difficulté.
Pendant le parcours, l'expert dirige le candidat au moyen de la liaison radio en s'assurant qu'il ait bien compris ses indications. L'expert utilise notamment les panneaux de signalisation.

 

-Principes d'élaboration du parcours :

Le parcours doit comporter globalement un tiers de circulation en agglomération et deux tiers hors agglomération.
Le candidat doit être évalué dans des infrastructures routières et des situations de circulation suffisamment variées.
L'objectif est d'évaluer la capacité du candidat à déceler les changements de contextes de circulation et à adapter sa conduite en conséquence.La construction du parcours ne doit pas être figée, elle doit correspondre aux besoins d'évaluation des compétences du candidat, au fur et à mesure de leur restitution.
Il comporte une phase guidée et une phase de conduite autonome.

-Phase de conduite autonome :

Cette phase est mise en œuvre à l'initiative de l'expert et consiste à demander au candidat de suivre un itinéraire balisé par des panneaux visibles que le candidat sera amené à suivre en autonomie sans intervention régulière de l'expert ;

 

        c) Modalités d'évaluation :

-Principes généraux de l'évaluation :

Pour chaque compétence, l'expert prend en compte tant les actions bien réalisées que celles qui ne l'ont pas été.
A l'exception des compétences transversales, chacune est évaluée indépendamment des autres.

 

-Définition des compétences :

Sur le bilan, les compétences sont organisées suivant le schéma analytique défini ci-après :
1. Un ensemble comprenant trois blocs, et pour chacun, des compétences à évaluer :

  • Connaître et maîtriser son véhicule :

-savoir s'équiper, s'installer et assurer la sécurité.

  • Appréhender la route :

-prendre l'information.

-vers l'avant et latéralement.

-vers l'arrière (rétroviseurs).

-en vision directe.

Lorsque la configuration des lieux et la nature de l'action le nécessitent, il complète sa prise d'information par un contrôle en vision directe.
Adapter son allure aux circonstances.
Appliquer la réglementation.

  • Partager la route avec les autres usagers :

-communiquer avec les autres usagers.

-Partager la chaussée.

-Maintenir des espaces de sécurité.


2. Un ensemble autonomie-conscience du risque, dans lequel trois compétences transversales sont à évaluer :
Analyse des situations.
Adaptation aux situations.
Conduite autonome.

3. La courtoisie :
Le candidat fait preuve d'une attitude préventive envers les autres usagers démontrant globalement sa capacité à faciliter la fluidité de la circulation et à contrôler ses réactions face à la pression exercée par les autres usagers, favorisant ainsi une conduite apaisée.

 

3.-Transcription de l'évaluation
Le résultat de l'épreuve pratique découle du bilan chiffré de l'évaluation du niveau d'acquisition des compétences.
A l'issue de chaque examen, l'expert établit le recueil du bilan des compétences restituées par le candidat.
Ce document est envoyé par voie électronique ou postale.
Il est également précisé au candidat si des constatations faites par l'expert à l'occasion de l'examen entraînent des réserves d'ordre médical ou administratif.
L'expert renseigne le niveau d'appréciation de chaque compétence à l'endroit prévu sur le recueil du bilan des compétences.
Les sous-totaux par compétence et le total chiffré du bilan des compétences sont renseignés, sauf si une erreur éliminatoire a été commise.
Par ailleurs, le bilan des compétences n'est renseigné que si l'examen a été mené à son terme.
La transcription a pour but de communiquer au candidat et à son formateur le bilan des compétences dressé à l'issue de l'épreuve pratique et de mettre en évidence les points nécessitant un complément de formation.

Marius Formation

les 3 agences reims, witry les reims, betheny

code en ligne

 

MARIUS-FORMATION est agréé Permis 1 euro

N°SIRET:38444355200029 | N° d'agrément: E0805103160 | N° d'existence : 21-51-00030-51

Réalisation : OvOtix motorisation : Cle de Site